Construction

La région du Grand Toronto (RGT) représente le marché de la construction le plus important de l'Ontario, employant 163 450 personnes.

Ce secteur est divisé en trois grands sous-secteurs : résidentiel, ICI (industriel, commercial et institutionnel) et civil (grands travaux). D'après le Conseil sectoriel de la construction, le marché du travail du secteur de la construction en Ontario va s'étendre entre 2011 et 2019. On s'attend à ce que les gains les plus importants dans la RGT soient alimentés par de grands projets non résidentiels. Ces projets répondront aux besoins locaux et à la demande internationale. Voici quelques exemples de grands projets :

  • Train léger sur rail (TLR) d'Eglinton-Scarborough.
  • Réaménagement du secteur riverain avec la création du West Don Lands District Energy Centre.
  • Jeux panaméricains, avec la construction du village panaméricain sur un site de 80 acres près de la rivière Don dans le secteur riverain de Toronto.
  • Construction de bâtiments universitaires et collégiaux, comme le nouveau campus du Collège George Brown dans le secteur des East Donlands.
  • Agrandissement d'hôpitaux, comme l'Hôpital Bridgepoint à Riverdale et la tour de recherche de l'Hôpital pour enfants malades.

La Loi de 2009 sur l’énergie verte de l'Ontario est censée augmenter la demande en écoconstruction, ce qui entraîne la création de nouvelles spécialisations dans les métiers. Un certain nombre de métiers sont en train d'émerger dans le secteur de la construction, comme par exemple : mécaniciens de systèmes d'isolation par l'extérieur avec enduit de finition, installateurs de panneaux solaires, installateurs de systèmes géothermiques et spécialistes en toitures écologiques. Parmi les métiers de la construction plus traditionnels, le Conseil sectoriel de la construction mentionne les suivants :

  • Chaudronniers
  • Mécaniciens-monteurs de construction et mécaniciens-monteurs industriels
  • Grutiers
  • Électriciens, y compris électriciens industriels et électriciens de réseau électrique
  • Mécaniciens en réfrigération et en climatisation
  • Tôliers
  • Monteurs de tuyaux de vapeur, tuyauteurs et installateurs de systèmes de protection contre les incendies
  • Carreleurs
  • Soudeurs et opérateurs de machine apparentés
Main-d'œuvre
Données démographiques 

En 2010, environ 60 000 résidents de Toronto travaillaient dans le secteur de la construction, et le nombre total d'entreprises de construction s'élevait à 17 317 dans la RGT de Toronto. La plupart des personnes travaillant dans la construction (77 %) sont employées par des petites et moyennes entreprises qui prédominent dans le secteur. Un peu moins de 40 % travaillent dans la construction de bâtiments, 14 %, dans le génie civil et 53 %, en tant qu'entrepreneurs spécialisés. Le nombre de femmes travaillant dans les métiers de la construction est faible, la majorité d'entre elles occupant des postes de bureau. Pour ce qui est des emplois directement reliés au secteur, les femmes travaillent en tant que directrices de travaux, constructrices de maisons et peintres/décoratrices. L'année dernière, dans la RMR de Toronto, 18 000 femmes étaient employées dans le secteur de la construction, comparativement à 137 000 hommes.

Profil axé sur l'âge 

Les gens âgés de 45 à 64 ans constituent un peu plus de 40 % de la main-d'œuvre en construction, et 11 % des travailleurs ont entre 15 et 24 ans. Le profil des directeurs de travaux et des constructeurs de maisons est légèrement plus âgé, reflétant le nombre d'années d'expérience nécessaire pour exercer ces professions. Toronto est confrontée à des pénuries de main-d'œuvre qualifiée en raison de départs à la retraite prévus de gens de métier.

Niveau de scolarité 

Selon les données du dernier recensement, plus de 70 % des personnes employées comme briqueteurs, couvreurs et poseurs de bardeaux, et journaliers en construction sont titulaires d'un diplôme d'études secondaires ou n'ont pas terminé leurs études secondaires. Près de 60 % des directeurs de travaux possèdent un grade universitaire ou un diplôme collégial. Chez les électriciens et les plombiers, plus de 70 % ont un certificat professionnel, un diplôme ou un grade universitaire. Pour des nombres importants de gens qui entrent dans les métiers, il s'agit d'un choix de deuxième ou de troisième carrière.

Faits saillants 
  • La région de Toronto représente le plus grand marché de la construction au Canada et l'un des plus importants en Amérique du Nord.
  • Entre 2000 et 2010, le secteur de la construction a affiché un gain de 35 000 postes, soit un taux de croissance de 27,1 %.
  • Selon les estimations, l'emploi va connaître une hausse de plus de 50 000 postes dans la RGT. La plupart des gains d'emplois toucheront le secteur non résidentiel, la croissance étant concentrée dans les métiers.
  • Plus de la moitié des personnes entrant dans la main-d'œuvre de la région de Toronto sont des immigrants. Dans certains secteurs, leur représentation est même plus forte : par exemple, 98 % des charpentiers de finition sont des nouveaux arrivants.
  • La construction dans la région de Toronto consiste en immeubles de grande hauteur à caractère résidentiel et non résidentiel.
  • Les taux de rémunération horaire des travailleurs de la construction sont élevés, avec des variations en fonction des métiers et du fait qu'il s'agit d'emplois syndiqués ou non.
  • Les travailleurs du secteur de la construction de Toronto sont très productifs par rapport à d'autres parties du monde et sont bien cotés au niveau de la sécurité (rapport du Conseil sectoriel de la construction).